Créature légendaire, contrebande d’alcool et frontières

Québec en
Vacances

La province de Québec est un immense territoire! On se fait d'ailleurs souvent poser la question suivante: Mais par où devrions-nous commencer?!

Ainsi, on ne pouvait pas passer à côté de la présentation des 16 routes touristiques officielles du Québec. Les connaissez-vous? Si ce n’est pas le cas, embarquez à bord de ce road trip virtuel.

Suivant le tracé de la route 289, la route des Frontières débute à la jonction de la route des Navigateurs (route 132) à Saint-André dans la MRC de Kamouraska, passe dans la réserve de Parke, longe les frontières de l’état du Maine à Pohénégamook, traverse Saint-Marc-du-Lac-Long et se termine dans la MRC de Témiscouata, aux frontières avec le Nouveau-Brunswick.

Le territoire est d’ailleurs semé de symboles rappelant cette géographie politique : postes douaniers, bornes frontalières et pont international, en plus de la frontière naturelle formée par la rivière Saint-François.

La vie de cette région a toujours été intimement liée à la réalité des territoires frontaliers: mouvements migratoires de populations, mouvements perpétuels des travailleurs, échanges commerciaux et activités de loisirs de chaque côté des trois frontières. Des récits merveilleux impliquant les frontières alimentent encore l’imaginaire: le partage du territoire entre le Canada et les États-Unis, les vagues successives de contrebande d’alcool pendant la Prohibition ou de contrebande du tabac dans les années 80/90.

La route des Frontières facilite la découverte des richesses panoramiques, naturelles, historiques, culturelles et récréatives de cette région à vocation agricole, forestière, minière et les voyageurs sont en contact constant avec des patrimoines tant naturels que bâtis propres à la région.

Et ce n’est pas tout… On trouve, dans les légendes du peuple amérindien malacite du lac Pohénégamook, un grand animal marin qui vit depuis des siècles dans les fosses abyssales de cette mystérieuse étendue d’eau. D’une superficie d’environ dix-sept kilomètres carrés, ce grand lac, réputé pour être sans fond, a en fait une centaine de mètres de profondeur et cacherait, sous ses vagues agitées, une créature à la tête de vache et au corps de serpent que les habitants de la région ont sur nommé Ponik.

À voir:

  • Plage du la Pohénégamook
  • Microbrasserie Le Secret des Dieux
  • La Vieille Gare de Rivière-Bleue

Longueur du trajet : 95 kilomètres.
Région : Bas-Saint-Laurent

Site web: bonjourquebec.com/fr-ca/ou-aller/itineraires-et-routes/la-route-des-frontieres

Carte: https://www.routedesfrontieres.com/RDF-carte%202021_Web.pdf

Bien fait et facile à utiliser, le guide Ulysse Le Témiscouata au Bas-Saint-Laurent est un excellent allié pour satisfaire les envies de chacun. Un circuit, un plan, des adresses, des activités et des coups de cœurs vous aident à profiter au maximum de votre séjour. Grâce à eux, partez sans soucis à la rencontre des attraits de cette régions et de ses secrets bien gardés.

Bonne route!

Partager cet article:
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Patrick

Le tourisme et les voyages m’animent depuis ma tendre enfance. Lorsque j’ai créé Québec en vacances, confortablement assis sur le coin du feu en camping, j’étais loin de me douter à quel point notre plateforme allait si vite gagner en popularité.

Autres activités à découvrir

Bien plus que rallier par la route un point A jusqu’au point B pour se rendre à son lieu de vacances, le road trip est un mode de voyage en soi. Il attire de nombreux voyageurs en quête de vivre des expériences uniques et mémorables.
Dans le cadre d’un article précédent, nous vous partagions un séjour découverte sur la Route touristique de la Rivière Richelieu. Rendons-nous maintenant à l’embouchure de cette même rivière, direction Sorel-Tracy.
La Route du Richelieu est la première route touristique officielle transfrontalière entre le Québec et l’État de New York. Riche en paysages d’une exceptionnelle beauté, les abords du cours d’eau regorgent de véritables trésors naturels, culturels, patrimoniaux et historiques.