Road trip maritime au pays de la Rivière-du-Loup

Québec en
Vacances

Réputée pour avoir les plus beaux couchers de soleil de la province, la ville de Rivière-du-Loup dans le Bas-Saint-Laurent a énormément d’attraits à offrir pour les amateurs de nature. Voici donc ce que vous pourrez facilement explorer le temps d’un weekend dans cette magnifique région!

Une chute en pleine ville

Le parc des Chutes, en plein cœur de Rivière-du-Loup, offre 10 kilomètres de sentiers pédestres en forêt facile d’accès et une vue spectaculaire sur la chute de 33 mètres de haut. Celle-ci est certainement l’un des attraits les plus photographiés de la ville! Une passerelle au-dessus de la rivière offre le meilleur point de vue pour l’observer.

L’ancienne centrale hydroélectrique, restaurée lorsque le parc a été aménagé, est aujourd’hui exploitée par l’entreprise Algonquin Power Systems. Saviez-vous que Rivière-du-Loup fut en 1928 l’une des premières villes du Bas-Saint-Laurent à produire de l’électricité?

Le parc côtier Kiskotuk

En bord du fleuve Saint-Laurent, le parc côtier Kiskotuk a été créé en 2012 pour mettre en valeur et protéger le corridor côtier des municipalités de Cacouna et de L’Isle-Verte.

Le parc côtier Kiskotuk, c’est près de 30 kilomètres de paysages côtiers humanisés où le Saint-Laurent, les montagnes, les marais et les îles se marient harmonieusement. Le territoire de ce parc s’articule autour de plusieurs secteurs de découverte répartis sur les côtes des municipalités de Cacouna, L’Isle-Verte et Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Les sentiers pédestres et pistes cyclables sont accessibles tout à fait gratuitement et offrent la possibilité d’admirer des paysages riches en biodiversité. Une offre d’hébergement a également été développée et propose un camping sauvage et des chalets rustiques.

Le parc côtier Kiskotuk met également en valeur ce territoire ancestral de la Première nation Malécite de Viger, présents depuis des millénaires sur la rive sud du Saint-Laurent. Appartenant à la famille linguistique algonquienne, les Malécites appellent ce territoire « terres dénudées à marée basse ». Un nom qui évoque la richesse de la biodiversité des lieux.

Pour en savoir plus sur le parc côtier Kiskotuk : http://parckiskotuk.com

Les îles du Phare-du-Pot-à-l’Eau-de-Vie

Si vous êtes dans la région de Rivière-du-Loup pour un weekend, l’excursion aux îles du Phare-du-Pot-à-l’Eau-de-Vie qu’offre la Société Duvetnor est un incontournable! Si vous êtes également amateur de faune sauvage tout comme moi, vous serez totalement comblé!

Situé au large de Rivière-du-Loup, les îles du Phare-du-Pot-à-l’Eau-de-Vie abritent une foule d’oiseaux marins, résidents ou de passage. Vous aurez la chance d’observer entre autres le goéland marin, le guillemot marmette, le petit pingouin, la mouette tridactyle et le bihoreau. Une chose est sûre, vous en aurez plein la vue! La Société Duvetnor offre également des excursions et de l’hébergement sur l’île aux Lièvres. Informez-vous!

Pour en savoir plus : https://duvetnor.com

Le temps d’un weekend, Rivière-du-Loup a tout pour plaire aux amateurs de nature et de coucher de soleil. Avec son accès facile au fleuve, ses parcs urbains et régionaux tout près, elle mérite une place de choix dans votre liste cet été!

Partager cet article:
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Mélanie

Géographe de formation basée à Québec, toujours équipée de sa caméra et de son drone, elle se passionne pour la photographie et les voyages.

Autres activités à découvrir

Notre Exploratrice Sandy Bernard a vécu toute une expérience à l’été 2021, en ayant la chance d’être invitée personnellement par la communauté innue de Unamen Shipu, au cœur de leur culture et de leurs traditions millénaires. Voici le récit de son aventure.
Dans le cadre d’un article précédent, nous vous partagions un séjour découverte sur la Route touristique de la Rivière Richelieu. Rendons-nous maintenant à l’embouchure de cette même rivière, direction Sorel-Tracy.
La province de Québec est un immense territoire! On se fait d’ailleurs souvent poser la question suivante: Mais par où devrions-nous commencer?!